1er rendez-vous: quelles questions poser? Et celles à éviter…

Que vous ayez fait le pas de foi de prendre un café avec un gars/une fille de votre entourage pour apprendre à mieux le/la connaître ou que vous ayez eu le courage de vous inscrire sur un site de rencontre chrétien… Ca y est le premier rendez-vous est planifié, un moment opportun pour apprendre à se connaître! Quelles sont les questions qui vous permettront de faire connaissance tout en restant dans la simplicité et dans une atmosphère amicale? Et au contraire, quelles sont les questions à éviter?

Pour le savoir, il est d’abord important de définir quel est l’objectif d’un premier rendez-vous et quelle atmosphère nous voulons établir durant ce moment. Dans mon livre Du célibat à la vie de couple, j’encourage les célibataires chrétiens à aller à la rencontre des personnes du sexe opposé en toute simplicité, pour faire connaissance, sans se mettre la pression. En effet, si nous voulons un jour nous marier, il faut d’abord pouvoir rencontrer d’autres célibataires du sexe opposés. Et si nous voulons faire cela sans crainte et pression, il est important d’aller vers l’autre sans penser déjà au mariage, mais avec la motivation de rencontrer l’autre avant tout comme un frère/une sœur, pour la bénir et apprendre à la connaître. On laisse donc tomber les attentes et on ne s’imagine pas déjà mariés! Prendre un café avec quelqu’un n’est pas un engagement à aller plus loin dans la relation. Ce peut-être une opportunité de démarrer une amitié ou bien ça peut rester un moment unique qui nous aura fait sortir de notre zone de confort mais qui n’ira pas plus loin.

Maintenant que les bases sont posées, commençons par voir quelles questions poser durant ce premier rendez-vous.

Questions pour un date réussi

Il y a une question que j’affectionne particulièrement, car elle permet d’aller en profondeur et aborder plein de sujets spirituels. C’est simplement:

Comment as-tu rencontré Dieu?

Ou encore « Comment t’es-tu converti? » ou « Qu’est-ce qui t’a amené à la foi? », avec vos propres mots. Avec ça, vous êtes partis pour une discussion d’une heure! Cela permet de connaître l’arrière-plan de l’autre et surtout en savoir un peu plus sur sa relation avec Dieu, élément qui sera essentiel pour la suite. Cette question permet d’entrer dans une discussion en profondeur, de s’édifier mutuellement et voir où en est l’autre spirituellement.

Bien sûr l’idée n’est pas de poser cette question immédiatement avant même d’avoir commandé son café! On peut commencer à briser la glace avec des questions plus légère comme: « comment s’est passé ta journée? », « que fais-tu dans la vie? », etc. Mais une fois que les présentations sont faites, raconter nos conversions me semble une très bonne idée pour avoir un partage riche.

Les questions centrées sur le cœur

Ensuite, si vous avez encore le temps après avoir écouté vos témoignages de conversions ;-), vous pouvez poser des questions que j’appelle « centrées sur le cœur ». Il s’agit d’aller plus loin que le « tu fais quoi dans la vie? » (si c’est un job alimentaire, ça peut être réducteur et la discussion ne pourra pas aller bien loin) pour demander:

  • qu’aimes-tu?
  • Qu’est-ce qui te passionne?
  • Quelles sont les choses que tu aimerais accomplir cette année?
  • Quels sont tes rêves?

On s’intéresse ici plus à l’être qu’au faire, plus à ce qui anime le cœur qu’à l’action. L’idée est bien sûr de rebondir sur les réponses données: « Tu aimes le foot? Tu joues? Quand as-tu commencé? Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ce sport?… »

Les questions pour s’édifier

J’aime aussi beaucoup les questions qui permettent de partager notre foi et nous édifier mutuellement. J’aime voir le date, non pas comme un moment pour évaluer l’autre, mais comme un moment entre frère et soeur pour apprendre à se connaître et se bénir. Voici des questions qui vous permettront d’aller plus loin dans les sujets spirituels:

  • que lis-tu dans la Bible en ce moment? Il y a quelque chose qui te parle en particulier dans cette lecture?
  • Depuis ta conversion, il y a-t-il eu d’autres moments clés dans ta marche avec Dieu?
  • Quels sont les dons que Dieu a déposé en toi?
  • Parmi les 5 ministères, dans lequel te sens-tu le plus envoyé?

Les questions à éviter

Toutes les questions proposées ci-dessus peuvent nous aider à avoir un partage en profondeur. Elles sont idéales pour apprendre à connaître l’autre en vérité sans pour autant entrer dans une intimité émotionnelle précoce. Voilà ce que nous voulons éviter lorsque nous apprenons à connaître une personne du sexe opposé. La Bible nous dit:

Garde ton cœur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie.

Proverbes 4:23

Nous devons veiller à protéger nos cœurs et pour cela ne pas entrer dans une intimité trop rapidement, au niveau physique bien sûr mais aussi émotionnel. Pour cela, évitons:

  • de partager nos combats actuels
  • de parler de nos relations passées dans les détails
  • de confesser nos péchés
  • de partager certaines révélations que Dieu nous a données qui pourraient ne pas être comprises

Entrer dans des partages de ce type peut:

  • effrayer l’autre
  • donner l’impression d’être dépendant émotionnellement ou d’avoir besoin d’une bouée de sauvetage (est-ce le cas? Si oui, il est bon de traiter vos blessures émotionnelles avant d’envisager de rencontrer quelqu’un)
  • donner l’impression d’être très proche de l’autre très vite, attiser des émotions amoureuses et empêcher d’avoir la tête froide pour écouter le Saint Esprit au sujet de cette relation

Où est la limite?

Si nous partageons nos témoignages, ou si nous partageons des questions centrées sur le coeur ou sur la foi, ne risquons-nous pas de rapidement déraper et entrer dans cette intimité émotionnelle?

Afin de savoir si nos partages sont justes et ne franchissent pas cette limite de l’intimité émotionnelle vous pouvez vous demander:

Est-ce que je serais capable de partager cela au micro devant toute mon église?

Nous pouvons parler de choses profondes en public par nos témoignages et nos enseignements. Mais c’est autre chose d’entrer dans des confidences et de livrer son cœur de façon intime. Vous voyez ce que je veux dire?

Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes.

Matthieu 10:16

A l’écoute du Saint Esprit

Enfin, prions avant ces rendez-vous. Donnons à Dieu toute la place pour régner et demandons au Saint-Esprit de nous inspirer et nous conduire. Prions également pour la personne rencontrée, que nous puissions être un instrument de bénédiction pour elle et avoir la sensibilité nécessaire. Soyons prompt à écouter et lents à parler (Jacques 1:19). Et qu’à l’amour que nous manifestions dans ces rendez-vous (et partout ailleurs), le monde puisse reconnaître que nous sommes ses disciples (Jean 13:35)!

Que Dieu vous conduise!

Célibataire? Découvre mon livre, écrit par une célibataire pour les célibataires!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.