Contraception: biblique ou pas?

Comme vous le savez, je me suis mariée récemment. Un des sujets sur lequel nous avons partagé et prié durant notre préparation au mariage est la contraception. Dans cet article, nous allons ouvrir la Bible pour voir qu’elle est le projet de Dieu pour la famille et quelle attitude nous devrions adopter en tant que Chrétiens face à la contraception.

Tout d’abord, il est important de dire que le sujet de la contraception n’est pas clairement abordé dans la Bible. Pour cette raison, nous ne devrions pas ajouter à la Parole de Dieu et créer de nouvelles lois à ce sujet (genre préservatif=péché). Cependant, la Bible parle de la procréation, et autres sujets associés. A partir de cela, nous pouvons recevoir des directives quand à une attitude juste à adopter.

Les enfants: un appel et une bénédiction

La première chose qui est claire comme du cristal dans la Bible, c’est que Dieu a appelé le couple à avoir des enfants.

Dieu les bénit et leur dit: « Reproduisez-vous, devenez nombreux, remplissez la terre et soumettez-la! » (Genèse 1:28)

Cet appel à se multiplier suit directement l’appel à devenir un. Avoir des enfants est même un fruit de notre appel à être un dans le couple à tous les niveaux. Techniquement, nous avons besoin d’être un physiquement, mais comme élever des enfants ne s’arrête pas à la conception, nous avons aussi besoin d’être un à tous les autres niveaux: spirituellement, émotionnellement, dans nos volontés,…

Dieu est un Dieu de vie, qui aime donner la vie. Il nous a créé à son image et nous a appelé à fonder des familles pour refléter son cœur. Je l’ai beaucoup dit dans mon livre: Dieu nous a appelé à construire des couples pour être son image sur cette terre, notamment en reflétant la relation de Christ avec son église. Avoir des enfants complète cette image. A partir d’une relation d’amour, d’intimité et de confiance, naît la vie! Lorsque l’église est unie à Christ, marche dans l’intimité avec lui, de nouvelles naissances (conversions) se produisent.

C’est avec des intentions pures, de la part de Dieu, dans l’union avec le Christ que nous annonçons la Parole. (2 Corinthiens 2:17)

De la même façon, lorsque nous sommes unis dans un couple et lorsque nous vivons cette intimité aussi physiquement, des enfants physiques naissent! Quelle beauté et joie!

Puis, tout comme Christ et l’église nourrissent et éduquent les petits enfants spirituels, le couple est appelé à prendre soin des enfants que Dieu lui confie.

Quel appel glorieux!

La Bible nous dit aussi que les enfants sont une bénédiction de l’Éternel.

L’héritage que l’Eternel donne, ce sont des fils; les enfants sont une récompense. Les fils qu’un homme a dans sa jeunesse sont pareils à des flèches dans la main d’un guerrier: heureux l’homme qui en a rempli son carquois! (Psaumes 127:3-5)

Heureux tout homme qui craint l’Eternel, qui marche dans ses voies! Tu profites alors du travail de tes mains, tu es heureux, tu prospères. Ta femme est comme une vigne porteuse de fruits dans ton foyer, tes fils sont comme des plants d’olivier autour de ta table. C’est ainsi qu’est béni l’homme qui craint l’Eternel. (Psaumes 128:1-4)

Il est bien connu que Jésus valorisait les enfants, lui qui a dit: « laissez venir à moi les petits enfants » (Matthieu 19:14) et a appelé ses disciples à ne surtout pas les mépriser:

Faites bien attention de ne pas mépriser un seul de ces petits, car je vous dis que leurs anges dans le ciel sont continuellement en présence de mon Père céleste. (Matthieu 18:10)

Les enfants doivent être considérés comme précieux et dignes d’attention, et les observer nous aide à comprendre comment entrer dans le Royaume des cieux:

Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez pas et si vous ne devenez pas comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. (Matthieu 18:3)

Avoir des enfants, c’est donc un appel, une joie et une bénédiction!

Maintenant, est-ce que cela veut dire que nous devrions laisser libre court à la nature et avoir autant d’enfants que nos corps nous le permettent?

Nous sommes appelés à gérer la création

Il est intéressant que dans la même phrase, Dieu appelle l’homme et la femme à se multiplier, mais aussi à gérer/régner sur/soumettre la création. Il leur donne une autorité pour gérer la nature.

Dieu les bénit et leur dit: «Reproduisez-vous, devenez nombreux, remplissez la terre et soumettez-la! (Genèse 1:28)

Quand j’étais célibataire, je croyais que Dieu allait me parachuter un homme parfait, jusqu’à ce que Dieu me montre que j’avais aussi ma responsabilité à me mettre en action dans la pratique et la prière pour trouver un homme de Dieu avec qui construire un couple (j’ai détaillé tout ce processus dans mon livre Du célibat à la vie de couple).

Dans tous les domaines de nos vies, que ce soit le travail, la famille, le ministère ou autre, Dieu nous donne l’autorité et la responsabilité de gérer et, nous pouvons choisir de le faire avec ou sans Dieu! Cependant, si nous voulons vivre la vie abondante que Jésus nous a promis, il nous est recommandé de marcher dans l’intimité avec Lui et d’être à son écoute.

Dans le domaine de la procréation, cela revient, non pas à « laisser la nature/Dieu faire son travail » (ce qui n’est pas complètement honnête non plus, car c’est nous qui semons les graines, ni « la nature », ni Dieu), mais à chercher Dieu sur ce sujet: Seigneur, est-ce le bon moment pour avoir un enfant? Combien d’enfants désires-tu nous donner? Des fois les réponses ne sont pas hyper claires, et nous pouvons aussi présenter nos désirs à Dieu, user de sagesse selon ce que Dieu nous dit dans d’autres domaines, etc. Par exemple, si Dieu vous parle clairement de vous investir à plein temps dans un projet/finir des études/faire le tour du monde à vélo pour évangéliser…, ce n’est peut-être pas le moment de chercher à avoir un enfant.

Dieu donne la vie

Nous devons aussi nous rappeler que ce n’est pas seulement nous qui pouvons décider de quand nous voulons concevoir. Nous semons, mais c’est Dieu qui donne la vie et la fait croître. Comme lorsque nous faisons des disciples:

J’ai planté, Apollos a arrosé, mais c’est Dieu qui a fait grandir. (1 Corinthiens 3:6)

Je crois que c’est très bon de chercher Dieu sur le timing et le nombre d’enfants que nous voulons avoir, car cela fait partie de la vie avec Dieu de chercher sa volonté et l’écouter sur tous les domaines de nos vies. Cependant, je crois aussi que Dieu nous donnera rarement toutes les réponses dans la prière, il y aura toujours une part incertaine, la joie de se laisser surprendre ou l’épreuve de ne pas recevoir les enfants espérés. Dans ce dernier cas, je crois que la Parole de Dieu ne change pas et que nous pouvons crier à Dieu, comme ces femmes de la Bible qui ont prié dans les larmes et mis toute leur espérance en Dieu pour finalement recevoir des enfants qui allaient changer des nations (Sarah, Anne, Elizabeth…).

De nombreux couples ont des difficultés à concevoir et ce n’est pas étonnant, car donner la vie est toujours un combat. Il est bon de ne pas l’ignorer ou « laisser faire la nature/le temps/les circonstances… », mais de prier pour cela. Dieu est un Dieu de vie. Il ne nous a pas demandé de nous multiplier pour ensuite nous rendre stérile. La difficulté à concevoir peut être un combat que Dieu permet, mais je suis convaincue que son désir final pour nous est de nous donner de porter la vie. Si c’est votre cas, j’aimerais vraiment vous encourager à garder la foi dans les promesses de Dieu et à persévérer dans la prière, selon comment le Saint-Esprit vous guidera.

Peut-être aussi que Dieu ne nous révélera pas dès le départ qu’il nous appelle à avoir huit enfants, car nous ne serions pas encore prêts à l’entendre et l’accepter, mais qu’il préparera d’abord nos cœurs pour cela.

En conclusion de ces deux dernières parties, ce que je comprends de la Parole de Dieu dans son ensemble, est que Dieu nous appelle à marcher avec lui dans tous les domaines de nos vies, y compris la procréation. Chaque couple doit être à l’écoute de Dieu sur ce sujet et chercher sa volonté. Etant appelés à gérer la création, je crois également que la contraception ne va pas à l’encontre de la Parole Dieu ou de son plan pour nous. Je crois que Dieu désire nous apprendre à gérer en se mettant à son écoute, et qu’il est important de prier sur ces sujets et vivre cela avec lui. Je crois également que Dieu peut nous surprendre, car il est plus grand que toute méthode de contraception.

Quelle méthode de contraception choisir?

Venons-en donc aux méthodes de contraception. Sont-elles toutes en accord avec la Parole de Dieu?

Je ne vais pas faire une liste de toutes les méthodes en détails, car je ne suis pas une spécialiste. J’aimerais simplement vous donner quelques points clés pour vous aider dans votre choix.

Attention aux méthodes abortives

Tu ne tueras pas. (Exode 20:13)

Dieu créé la vie dans le sein de la mère dès la fécondation (rencontre de l’ovule et du spermatozoïde). Or certaines méthodes n’empêchent pas cette étape mais interviennent ensuite, au moment où l’oeuf fécondé cherche à s’accrocher dans l’utérus de la mère quelque jours après. Ce moment s’appelle « la nidation ». Au moment de choisir votre méthode de contraception, renseignez-vous bien auprès de différentes sources (médecins, articles scientifiques, articles chrétiens…) pour vérifier que la méthode choisie n’empêche pas la nidation. Certains stérilets par exemple, sont censé tuer les spermatozoïdes et donc empêcher la fécondation. Mais il y a quand même des cas où il y a fécondation et le stérilet prévient la nidation. Certaines pilules présentent également un risque. Faites des recherches approfondies sur le sujet, car tout n’est pas crié sur les toits et il faut parfois rechercher dans les articles scientifiques pour connaître la vérité.

Pour le reste, « je n’ai pas d’indication expresse du Seigneur », comme dirait Paul, « mais je vous donne mon avis comme celui [d’une femme] qui, par la grâce du Seigneur, est digne de confiance. » 😉

Il me semble qu’il est important de choisir sa méthode contraceptive en toute connaissance de cause. Certaines ont des effets secondaires non négligeables (comme la pilule), certaines sont irréversibles (comme la ligature des trompes). Ne prenons pas cette décision à la légère, faisons des recherches approfondies et venons en couple devant Dieu chercher son conseil. Il est le plus grand des scientifiques, Lui qui a créé le monde et tout ce qui s’y trouve.

La méthode naturelle

J’aimerais terminer cet article avec une note personnelle et vous parler des choix que mon mari et moi avons faits (je n’en ai pas parlé mais oui: ces choix se font à deux!).

Comme je le disais en introduction, mon mari et moi avons prié avant notre mariage sur le sujet d’avoir des enfants. Ce que nous avons senti tous les deux, est qu‘il était bon pour nous de ne pas avoir des enfants tout de suite après notre mariage. Nous avons écouté Dieu pour savoir combien de temps nous devrions attendre avant d’essayer d’avoir des enfants, et nous avons tous les deux reçu la même chose, une durée que je ne révélerai pas ici 😉 .

C’est vraiment une joie pour nous d’avoir ce temps de préparation avant de construire une famille. C’est un temps béni pour poser les fondations de notre couple et notre future famille. Nous expérimentons déjà tellement de nouveautés dans le mariage, que je ne regrette pas du tout notre décision de prendre du temps avant de devenir parents. Vivre ensemble, gérer le quotidien à deux, prendre toutes nos décisions ensemble… c’est un apprentissage!

Je ne veux pas faire de notre expérience une règle. Bien sûr que d’autres couples reçoivent de Dieu d’avoir des enfants immédiatement après leur mariage ou d’attendre bien plus longtemps que nous. A chacun de voir ça en couple et avec Dieu.

Dans notre cas, notre décision d’attendre avant d’avoir des enfants, nous a amené à nous poser la question de la contraception et la réponse nous a paru vraiment évidente: la méthode naturelle!

Je vous propose de vous expliquer plus en détails en quoi cette méthode (fabuleuse) consiste dans mon prochain article, qui sortira dans deux semaines!

Publicités

4 réflexions sur “Contraception: biblique ou pas?

  1. Flo dit :

    Bonjour Pauline,
    Certaines femmes, je pense à celles qui ont diverses pathologies gynécologiques ( endométriose, etc ) n’ont pas d’autre choix que de prendre la pilule. Du coup , le mode de contraception n’est plus un choix mais une obligation, la pilule dans ce cas ne servant pas seulement de mode de contraception mais surtout de  » traitement médical ». Sinon ton article est très instructif. Que Dieu te bénisse.

    J'aime

Répondre à Emerance Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.