Des désillusions amoureuses d’une petite fille élevée avec des comédies romantiques et des Disney à la recherche de la compréhension de l’amour de Dieu

L’amour, l’amour, l’amour! Nous continuons à creuser le sujet avec un article de Maracuja. Merci pour ton témoignage édifiant!

Une petite fille romantique à la recherche de Clart Kent

 

On m’a souvent demandé « es-tu amoureuse/as-tu déjà été amoureuse ? » J’ai dû lire une centaine d’articles sur le sujet. Pourtant je n’ai toujours pas de réponse à donner à cette question.

Je n’ai jamais su quoi répondre. Je n’étais même pas capable de savoir ce qu’est l’amour. J’ai grandi en regardant du Disney et en lisant des romans à l’eau de rose. J’étais aussi fan de Jane Austen et j’ai vu plus d’une centaine de fois Bridget Jones. Autant dire que pour moi, l’amour n’était possible qu’avec un homme parfait et rasé de prés. Je pensais que dès que je le verrais, je ressentirais que c’est lui, l’homme de ma vie. Que je l’aimerais plus que tout au monde. Que je l’admirerais quoi qu’il fasse ou quoi qu’il dise et ce, pour la nuit des temps.

Malheureusement, je ne n’ai toujours pas rencontré cet homme parfait. C’est normal. Je cherchais le sosie de Marc Darcy (dans Britney Jones) soit un brun, froid et fort riche. Aujourd’hui à plus d’un quart de siècle, j’ai enfin compris que l’amour n’est pas celui décrit dans les films romantiques. J’arrête ma consommation de films romantiques. Je sors de chez moi et je rencontre des hommes réels. Ils n’ont pas le physique de Clark Kent. Mais en réalité, faire une partie de tennis ou visiter la baie de Somme avec un homme imparfait peut s’avérer plus attrayant que de passer une soirée seule à regarder Orgueil et préjugés.

Mes amies me demandent souvent si j’ai eu l’étincelle pour tel ou tel homme que j’ai fréquenté. « L’étincelle », « le coup de cœur » ou « le coup de foudre » s’apparente à l’amour passion. Cela n’a rien à voir avec l’amour décrit par la Bible (cf l’article Comment aimer? ). Ces émotions sont souvent liées à une forte attirance physique pour un bel homme ou une belle femme. On entend souvent « l’amour dure trois ans ». En effet, peu à peu, ce désir amoureux décroît. Nous croyons donc ne plus aimer la personne et nous provoquons une rupture pour rechercher la passion et le désir ailleurs. Ressentir des sentiments et émotions, avoir des papillons dans le ventre, avoir le sentiment d’être transporté n’est pas synonyme d’amour.

Aujourd’hui je me dis qu’aimer signifie d’être capable de tout sacrifier pour l’autre et lui être fidèle. Toutes les amoureuses de Disney comme moi se sont prises une claque en comprenant que le prince charmant n’existe pas. Nous cherchons maintenant un homme imparfait. Des valeurs sont avoir en commun (cf l’article Sortir avec un(e) non-chrétien(ne) ?). Mais au fait, comment définir l’amour ?

Les amours éros, philia et agape

Il existe plusieurs sortes d’amours. On peut distinguer l’amour philia que nous partageons avec notre famille et nos amis, la passion amoureuse éros et l’amour parfait et inconditionnel de Dieu : l’amour agape.

La passion est-elle trompeuse ?

Je vais m’intéresser à la seconde forme d’amour, l’amour éros. La passion, c’est ce qui différencie l’amour que l’on a pour ses parents et celui que l’on a pour son amoureux. Un sentiment beaucoup repris par le cinéma hollywoodien. Je l’ai déjà vécu. Dès que l’être aimé ne répondait pas en moins de cinq minutes à mes SMS, je paniquais. S’il sortait pour aller dans une autre pièce, je me sentais abandonnée. Lorsqu’il décalait un rendez-vous d’un jour, j’étouffais de rage. L’angoisse était une composante de la passion qui m’animait. Elle restait présente. La peur de perdre l’autre me faisait agir et réagir. Ce type d’amour n’est pas juste. Il provient d’un manque de confiance en l’autre. Arrêter cette relation d’amour passionnel a été une chose bénéfique pour moi. J’ai beaucoup prié pour avoir la paix et j’ai finalement réussi à normaliser les rapports entre moi et cet homme. J’ai réalisé que la relation que l’on a avec Dieu détermine celle que l’on a avec les autres.

La passion amoureuse est suffisamment bien décrite dans Madame Bovary. Elle fait réagir l’âme et le corps. Elle nous rend vivant et constamment en éveil. Mais cela n’est pas durable.

Le vrai amour est celui que Dieu a pour nous, soit l’amour agape. Il est décrit dans un des plus célèbres passages de la Bible, Corinthiens 13 : 4-13 « En toute occasion, [l’amour] pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère ». Notre Seigneur donne tout pour nous. Le vrai amour est celui du sacrifice. Lâcher son ego pour épouser l’autre. Choisir Dieu, c’est mourir à soi-même. Être en relation, c’est aimer l’autre comme soi-même, dixit « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » Matthieu 22-39.

Maracuja

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.