Le mariage n’est PAS un droit

Un extrait traduit de Bus stops and bicycles, a handbook for single ladies de Taryn Rose

J’ai rencontré des filles qui avaient le sentiment d’avoir été volées. Elles pensaient que Dieu les avait abandonnées. Il ne s’était pas manifesté dans le domaine du mariage. Quand elles avaient signé pour devenir Chrétiennes, Jésus leur avaient promis une vie abondante et leur interprétation de l’abondance comprenait un mari. Comme le mari n’est pas arrivé immédiatement (ou même une, deux ou trois années après), elles ont commencé à questionner Dieu et sont devenues de plus en plus désillusionnées.

Tout le monde sait que les Chrétiens ont tendance à se marier jeune – généralement dans la vingtaine (et je pense que nous avons tous nos théories personnelles de pourquoi cela se passe ainsi…). Il est intéressant de constater que c’est en opposition totale avec la culture dans laquelle nous vivons où la moyenne d’âge pour se marier est de 28 ans pour les femmes et de 30 ans pour les hommes. De plus, on estime maintenant que près de 25% des gens ne se marient jamais. Bref, tout ça pour dire que du fait de cette tendance des Chrétiens à se marier jeunes, nous avons laissé mûrir dans l’église la croyance que le mariage est quelque chose qui nous arrivera forcément à tous, et très probablement au début de la vingtaine.

Cependant, le fait que le mariage soit commun ne veut pas dire que c’est quelque chose qui nous est . Il est écrit nulle part dans la Bible que la vie en Christ nous apportera tout ce que nous voulons et désirons au moment exact que nous voulons. Il est encourageant de voir dans la Bible que nous servons un Dieu incroyablement généreux qui s’intéresse énormément à nos vies, mais cela ne fait tout de même pas du mariage un droit.

De plus, le mariage n’est pas quelque chose que nous méritons. Il est très dangereux de voir le mariage comme quelque chose que nous méritons car cela voudrait dire que les personnes qui ne sont pas mariées seraient moins méritantes. Cela induirait que les personnes non mariées seraient moins dignes et auraient moins de valeur que les personnes mariées. (…)

Un autre problème de croire que le mariage se mérite est la tentation de se comparer aux autres. Particulièrement quand les couples se marient très jeunes, il est facile de penser, « Oh mais je mérite tellement plus de me marier. J’ai attendu pendant des années. Je suis tellement plus mature et prête pour le mariage qu’eux… » Il est toujours bon de se souvenir que le mariage n’est pas un indicateur de maturité émotionnelle ou spirituelle. Si nous envisageons le mariage comme un dû ou quelque chose que nous méritons, nous allons naturellement commencer à penser que si Dieu ne nous a pas apporté un mari, c’est qu’il nous néglige ou nous punit. Et si nous ne finissons pas par blâmer Dieu, il est probable que nous nous blâmions nous-même et que nous nous assommions de critiques en essayant de comprendre pourquoi nous ne méritons pas de nous marier (je suis trop grosse, trop exubérante, trop timide, trop égoïste, trop nerveuse…)

Une autre conséquence de voir le mariage comme un droit est la tendance à penser que nous pouvons « gagner » le mariage ou faire des efforts pour y parvenir. Tu peux savoir que c’est un problème pour toi quand tu commences à penser, « Si je (complète la phrase : m’habillait mieux, parlais plus, parlais moins, perdais du poids, m’engageais plus dans l’église), quelqu’un tomberait amoureux de moi ».

Si nous voulons avoir une vision saine du mariage nous devons le voir comme un cadeau précieux. Comme tous les cadeaux de Dieu, il ne nous est pas donné car nous le méritons. Si c’était le cas, rien ne nous serait donné car nous ne méritons vraiment rien de Dieu. Tout ce que nous avons, nos vies précieuses, nous ont été données de son cœur généreux. Dieu ne t’aime pas moins s’il ne t’a pas donné une personne avec qui partager ta vie.

Si nous considérons le mariage comme un cadeau, nous serons surpris et heureux si Dieu nous permet de rencontrer quelqu’un et nous vivrons le mariage avec un coeur reconnaissant pour la bénédiction qui nous a été accordée. En même temps, pendant la période précédant le mariage, nous serons moins tentés de blâmer Dieu ou nous-même et nous serons libérés de faire des « efforts ». Il y a tellement de liberté à recevoir pour ceux qui arrêtent de croire que le mariage est quelque chose qu’ils méritent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.