Tout royaume a besoin d’une reine

Un article de mon ami libanais Antoine: valiantsheep.com

NB: Antoine vient de se marier!!! En Septembre 2015 avec une fille super! Mabrouk! 🙂

Cela fait un an et demi que j’ai rompu avec la fille avec qui je pensais que j’allais passer le reste de ma vie, et jusqu’à quelques mois, le désir de rencontrer ma femme était en sommeil, ombragé par le plaisir de profiter de ma vie de célibataire – quelque chose que je veux être sûr d’apprécier tant que j’en ai encore une. Cependant, peu importe combien j’apprécie chaque instant de vivre seul, avoir mon propre espace, mes propres affaires, mon propre royaume, le sentiment que quelque chose manque parvient toujours à s’insinuer et faire vibrer une corde au plus profond de moi. J’imagine que c’est normal, tout royaume, aussi humble qu’il soit, a besoin d’une reine. Mais pourquoi en fait ? D’où vient ce désir intrinsèque à chaque homme ? Pour trouver une réponse, j’ai dû remonter au tout premier homme… Adam.

Il y a un peu plus de trois mois, cette phrase n’a pas cessé de tourner dans ma tête : « Mais pour Adam Antoine, il ne trouva pas d’aide qui soit son vis-à-vis ». Comme vous pouvez le voir j’ai remplacé le nom Adam par mon nom car c’est ainsi que ça tournait dans la ma tête. Le verset d’origine peut être trouvé dans Genèse 2 et voici ce que ça dit dans un contexte plus large :

« L’Eternel Dieu dit: «Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je lui ferai une aide qui soit son vis-à-vis.» L’Eternel Dieu façonna à partir de la terre tous les animaux sauvages et tous les oiseaux du ciel, puis il les fit venir vers l’homme pour voir comment il les appellerait. Il voulait que tout être vivant porte le nom que l’homme lui donnerait. L’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux sauvages, mais pour lui-même il ne trouva pas d’aide qui soit son vis-à-vis. Alors l’Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit. Il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. L’Eternel Dieu forma une femme à partir de la côte qu’il avait prise à l’homme et il l’amena vers l’homme. L’homme dit: «Voici cette fois celle qui est faite des mêmes os et de la même chair que moi. On l’appellera femme parce qu’elle a été tirée de l’homme.» C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et ils ne feront qu’un. » (Genèse 2 :18-24 Segond 21, soulignage ajouté)

Un jour, alors que je méditais sur ce verset, j’ai décidé de revenir au paragraphe cité ci-dessus et d’en faire une nouvelle lecture, espérant en tirer quelque chose de nouveau. Quelque chose est arrivé ce jour-là – non seulement les lettres ont bondi hors de la page, mais c’était comme si j’en comprenais le sens pour la toute première fois. Permettez-moi de vous conduire pas à pas dans la révélation que j’ai reçu ce jour-là.

Le paragraphe commence en disant : « L’Eternel Dieu dit: «Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je lui ferai une aide qui soit son vis-à-vis.» » Ok, donc c’est là qu’on comprend que Dieu a créé Eve pour Adam parce qu’il était seul. Ensuite, le passage continue ainsi : « L’Eternel Dieu façonna à partir de la terre tous les animaux sauvages et tous les oiseaux du ciel, puis il les fit venir vers l’homme pour voir comment il les appellerait. Il voulait que tout être vivant porte le nom que l’homme lui donnerait. L’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux sauvages, mais pour lui-même il ne trouva pas d’aide qui soit son vis-à-vis. Alors l’Eternel Dieu fit… ». Ok, arrêtons nous un peu ici. Même si j’avais lu ce paragraphe à de multiples reprises pendant des années et que je connaissais par cœur les événements racontés – l’appellation des animaux et la création d’Eve – je n’avais jamais réalisé que la partie sur les animaux était insérée dans le texte qui parle de la création d’Eve. Ma réaction immédiate face à ce début de découverte a été de penser que soit Dieu avait un problème de cohérence, soit il l’avait fait dans un but précis. En effet, le texte aurait gardé tout son sens sans cela : « L’Eternel Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je lui ferai une aide qui soit son vis-à-vis.»… Alors l’Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit. Il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. » C’est parfaitement compréhensible, non ? Pourquoi Dieu a t’il ajouté la partie où il conduit tous les animaux vers Adam ? Cela me semblait complètement absurde !

Cependant, j’ai appris par expérience que quand quelque chose comme cela arrivait dans la Bible, ce n’était pas une erreur littéraire, mais que c’était fait dans un but précis. Donc, avec l’abandon d’une des possibilités, je restais face à la seule autre option: que Dieu avait une raison de faire ça. Etait-ce possible que Dieu voulait qu’Adam se choisisse une aide parmi tous les animaux ? Cela semblait la seule explication plausible. J’ai réfléchi sur cette question et centré mon attention sur la partie de l’appellation des animaux. Adam devait donner un nom à chaque animal et quelque soit le nom qu’il lui donnait, ce serait son nom. En d’autres termes, Adam devait donner une identité et un but à chaque créature. Dieu avait tout soumis à Adam et lui avait donné l’honneur et le privilège de régner avec lui pour donner un but à chaque créature. C’est devenu une notion commune dans l’Ancien Testament quand Dieu nommait les hommes – « Adam » veut dire « homme » et a été créé pour être l’image de Dieu (Genèse 1 :26). « Abram », qui signifie père exalté, fut appelé « Abraham » par Dieu car il allait devenir père d’une multitude de nations (Genèse 17 :5). « Jésus » a été nommé ainsi car il allait sauver son peuple de leurs péchés (Matthieu 1 :21). « Simon » a été nommé « Pierre » parce qu’il allait devenir un rocher dans l’église de Dieu (Matthieu 16 :18).

Il paraît donc évident que Dieu a conféré à Adam l’autorité et le mandat de donner une vocation à toutes les créatures vivantes avant la création d’Eve. Mais parmi toutes les créatures, aucune ne reçu la vocation d’être une aide qui conviendrait à Adam. C’est pour cela que Dieu dit juste après : « mais pour lui-même il ne trouva pas d’aide qui soit son vis-à-vis ». Il l’a donc fait tomber dans un sommeil profond, il a pris une de ses côtes et a façonné une femme. Après l’avoir créé, il la conduite près d’Adam pour la nommer, lui donner une identité et une vocation ! C’est à ce moment-là qu’Adam dit enfin : «Voici cette fois celle qui est faite des mêmes os et de la même chair que moi. On l’appellera femme parce qu’elle a été tirée de l’homme.» (gras ajouté) Cette fois, Adam avait trouvé une aide qui lui correspondait. Dieu continue en disant : « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et ils ne feront qu’un. » (gras ajouté) D’où le désir en chaque homme de trouver une aide qui lui convient et de devenir à nouveau une seule chaire avec elle.

La femme a été tirée de l’homme et jusqu’à qu’il la trouve, il sentira toujours que quelque chose lui manque.

Voir l’article en anglais sur le blog de Valiantsheep

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s